ACCUEIL CONTACT RECHERCHEZ DANS LE SITE   
VOUS CHERCHEZ
UN METIER UN METIER
UNE FORMATION UNE FORMATION
UN ETABLISSEMENT UN ETABLISSEMENT

Autres formations par alternance réalisées dans les MFR




alternance

La seconde générale et technologique de l’enseignement agricole

Accès et finalités de la formation

La seconde générale et technologique de l'enseignement agricole (cliquer sur le lien pour découvrir les MFR qui ont une seconde générale) est une classe de détermination d’une durée d’un an dont l’accès est possible après une 3ème avec la décision d’orientation favorable de l’établissement d’origine. Ce palier d’orientation, identique à celui de l’Education nationale, permet de confirmer le choix de l’élève grâce aux matières optionnelles et aux ateliers de pratique.
En fin de seconde, l’élève s’oriente :

  • vers la voie technologique de l’Enseignement agricole : Bac technologique Sciences et Technologies de l’Aménagement et du Vivant
  • vers la voie technologique de l’Education nationale : Autres Baccalauréats technologiques

Il peut rejoindre également  la voie générale de l’Enseignement agricole : Bac Général S dominante
Biologie - Ecologie ou plus exceptionnellement la voie générale de l’Education nationale : Bac S, L, ES 

 

Les Baccalauréats technologiques

Accès et finalités du diplôme

Le Baccalauréat technologique se prépare en 2 ans après une classe de seconde ou un BEP. Il a pour objectif de préparer aux études supérieures courtes, de type BTS ou BTSA, dans une large palette d’options de ces diplômes.

En Maison familiale rurale

La scolarité est organisée en alternance sur la base de 40 semaines par an dont 20 semaines de stage en entreprise et 20 semaines de formation à la MFR. Cette organisation peut varier en fonction des séries et spécialités du baccalauréat technologique (voyage d’étude, stage à l’étranger ...).
Après le Baccalauréat technologique, il est possible de poursuivre des études supérieures courtes diversifiées.

  • BTS
  • BTSA
  • DUT...

Les Baccalauréats technologiques existants dans les MFR

Le Brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien de la Jeunesse et des Sports (BAPAAT)

Diplôme d’État homologué au niveau V, commun au secteur socioculturel et sportif, le BAPAAT (brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien de la Jeunesse et des Sports) représente le premier niveau de qualification pour l’animation et l’encadrement des activités sportives et socioculturelles. La préparation à ce diplôme est assurée par certaines Maisons familiales rurales agréées par les directions régionales de la Jeunesse et des Sports.

La formation se déroule en alternance : centre de formation/lieu d’activité professionnelle. Le volume de la formation comprend 1 500 à 2 000 heures d’enseignements généraux, technologiques et professionnels.
Les formations sont organisées à partir de trois options :

  • Loisirs du jeune et de l’enfant (auprès des enfants et des jeunes, dans les centres jeunes, les maisons de quartier, les équipements de proximité...).

  • Loisirs tout public dans les sites et structures d’accueil collectif (auprès d’un public de tous âges dans les villages vacances, les stations thermales, les stations balnéaires, les offices de tourisme, les gîtes ruraux, les bases de loisirs, les parcs d’attractions...).

  • Loisirs de pleine nature (auprès d’un public de tous âges dans : les parcs naturels et toutes les structures faisant la promotion des loisirs de pleine nature).

Le Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (BPJEPS)

Le BP JEPS (niveau IV) atteste de la possession des compétences professionnelles indispensables à l’exercice du métier d’animateur dans le champ de la spécialité obtenue. La préparation à ce diplôme est assurée par certaines Maisons familiales rurales agréées par les directions régionales de la Jeunesse et des Sports.
Le BP prépare aux métiers d’animateur (dans la spécialité), dans une association, un club sportif, une entreprise, une collectivité territoriale. Il est préparé soit par la formation initiale, soit par l’apprentissage, soit par la formation continue. En formation initiale, la durée minimale en centre de formation est de 600 heures.

Options et spécialités existantes dans les MFR

  • Dans le secteur sportif : Activités équestres, Activités physiques pour tous...
  • Dans le secteur de l’animation : Loisirs tous publics...
  • Dans le secteur de l’animation et du sport : Pêche de loisir

Les BP et BPA

Le Brevet professionnel (BP) est un diplôme national de niveau IV qui atteste l’acquisition d’une qualification dans l’exercice d’une activité professionnelle définie.
Le Brevet Professionnel Agricole (BPA) est un diplôme de niveau V spécifique à la formation professionnelle agricole - au sens large du mot - pour adultes (plus de 18 ans et un an d’expérience professionnelle).
La caractéristique principale du Brevet professionnel (diplôme de niveau IV) est d’être un diplôme de promotion sociale obtenue tout en travaillant ou par apprentissage dans le prolongement de la préparation d’un diplôme de niveau V (CAP, BEP) dans la spécialité.

Les BP ou BPA préparés dans les Maisons familiales rurales

Brevets professionnels de niveau IV

BP Agent technique de prévention et de sécurité
BP Boucher
BP Charpentier
BP Maçon
BP Cuisinier
BP Fleuriste
BP Installations et équipements Electriques 
BP Menuisier
BP Monteur en installations de génie climatique et sanitaire
BP Peinture et revêtements
BP Restaurant


BP Agro-équipements, conduite et maintenance des matériels

BP Educateur canin

BP Responsable d'exploitation agricole

BP Responsable d'un atelier de productions horticoles

BP Travaux forestiers

BP Responsable de chantiers forestiers

BP Responsable d'entreprise hippique

BP Responsable d'exploitation agricole "Maraîchage biologique"


Brevets professionnels agricoles de niveau V

BPA Elevage/espèce porcine

BPA Horticulture/Productions légumières

BPA Travaux forestiers/Conduite des machines forestières

BPA Travaux forestiers/Travaux de bûcheronnage

BPA Travaux de la production animale/Elevage de porc ou de volaille

BPA Travaux de la production animale/Polyculture-élevage

BPA Travaux des productions horticoles/Horticulture ornementale légumière

BPA Travaux aménagements paysagers

BPA Travaux de conduite et entretien des engins agricoles

Consulter le moteur de recherche sur le site pour trouver les lieux de formation

Les certificats de spécialisation (CS)

Les diplômes ou titres permettant l'accès à un certificat de spécialisation varient du niveau V au niveau III. Les certificats de spécialisation sanctionnent un complément spécifique de formation dont le contenu s'appuie sur des référentiels de diplômes professionnels ou technologiques. Ils peuvent se faire après un CAP, un Bac pro, un BTS.
La durée de la formation, dans un centre habilité, varie en général de 400 à 600 heures. La durée normale du contrat d’apprentissage est d’un an.

Certificats de Spécialisation Agricole de niveau V

CSA Tracteurs et machines agricoles, utilisation et maintenance
CSA Taille et soins des arbres

Certificats de Spécialisation Agricole de niveau IV

CSA Conduite élevage caprin et commercialisation des produits
CSA Conduite d'un élevage avicole et commercialisation des produits
CSA Education et travail des jeunes équidés
CSA Conduite de l'élevage laitier
CSA Conduite de l'élevage porcin
CSA Constructions paysagères
CSA Conduite de production en agriculture biologique et commercialisation
CSA Commercialisation du bétail

CSA Tourisme vert, accueil et animation en milieu rural
CSA Production, transformation et commercialisation des produits fermiers
CSA Jardinier de golf et entretien des sols sportifs engazonnés

Certificats de Spécialisation Agricole de niveau III

CSA Technicien conseil en comptabilité et gestion
CSA Technicien conseil en agriculture biologique

Les mentions complémentaires (MC)

La Mention Complémentaire est un diplôme national professionnel de niveau V ou IV. Il est destiné à compléter une formation plus générale (CAP, Bac Pro…) en conférant à son titulaire une spécialité lui permettant d’insérer rapidement le monde du travail. 

Mentions complémentaires de niveau V

MC Boulangerie spécialisée
MC Cuisinier en desserts de restaurant    
MC Maintenance des systèmes embarqués de l'automobile    
MC Maintenance et contrôles des matériels    
MC Pâtisserie, glacerie, chocolaterie, confiserie spécialisées

Mentions complémentaires de niveau IV

MC Aéronautique/Avionique    
MC Aéronautique/Avions à moteurs à turbines    
MC Technicien en énergies renouvelables option A Energie électrique

Les titres (TH) inscrits au répertoire national des certifications professionnelles

Définition des titres :

Les titres sont des qualifications délivrées par des organismes privés, consulaires ou publics.
Les titres à finalité professionnelle qui n’ont pas été élaborés dans le cadre d’une procédure de consultation entre l’Etat et les partenaires sociaux doivent faire une demande d’enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) pour y figurer. Ceci concerne en particulier les titres délivrés par des organismes privés consulaires ou publics, ou par des ministères non dotés d'instance consultative (défense, équipement, culture,...). La procédure implique une saisine par un ministère ou le préfet d’une région, une instruction, un avis de la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP) et la publication d'un arrêté au Journal officiel.
Les titres ainsi enregistrés au RNCP bénéficie de la reconnaissance de l'Etat.

Les titres sont des qualifications délivrées par des organismes privés, consulaires ou publics.Les titres à finalité professionnelle qui n’ont pas été élaborés dans le cadre d’une procédure de consultation entre l’Etat et les partenaires sociaux doivent faire une demande d’enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) pour y figurer. Ceci concerne en particulier les titres délivrés par des organismes privés consulaires ou publics, ou par des ministères non dotés d'instance consultative (défense, équipement, culture,...). La procédure implique une saisine par un ministère ou le préfet d’une région, une instruction, un avis de la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP) et la publication d'un arrêté au Journal officiel.Les titres ainsi enregistrés au RNCP bénéficie de la reconnaissance de l'Etat.

Technicien productions agricoles et services associés (niveau IV)

Titre inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles par arrêté du 16 février 2006 publié au JO du 5 mars 2006.
Le technicien en productions agricoles et services associés pilote l’entreprise agricole ou seconde le chef d’entreprise dans son action.
Le secteur d’activité est celui de l’agriculture, avec toute sa diversité et ses activités connexes de l’amont et de l’aval de l’entreprise agricole.
Les titulaires de la certification exercent les métiers de :

  • Chef d’entreprise agricole (exploitant individuel ou en société, conjoint collaborateur),
  • Second du chef d'exploitation, régisseur,
  • Responsable de production (chef de culture, responsable de vignoble…),
  • Responsable d'atelier de production (vacher, porcher…),
  • Ouvrier hautement qualifié,
  • Technicien de l'amont ou de l'aval de l'entreprise agricole.

La certification Technicien productions agricoles et services associés confère la capacité professionnelle agricole (arrêté du Ministère de l’Agriculture du 14 février 1994). A ce titre, son titulaire peut, s’il remplit les autres conditions, bénéficier des aides à l’installation (dotation, prêts bonifiés…).

Technicien jardins espaces verts (niveau IV)

Titre inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles par arrêté du 16 février 2006 publié au JO du 5 mars 2006.
Le technicien jardins espaces verts seconde l’entrepreneur du paysage. Il est responsable de chantiers de création ou d’entretien. Le secteur d’activité est celui de l’aménagement paysager. Les titulaires de la certification exercent les métiers de :

  • Responsable de chantier, chef d'équipe en JEV,
  • Assistant paysagiste,
  • Ouvrier hautement qualifié en JEV,
  • Moniteur technique JEV,
  • Agent JEV en collectivité territoriale,
  • Vendeur qualifié en jardinerie.

Ils peuvent évoluer vers le métier de paysagiste (après expérience). Les métiers de technicien en bureau d’étude JEV ou en aménagement de piscine leur sont accessibles.

Technicien forestier (niveau IV)

Titre inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles par arrêté du 16 février 2006 publié au JO du 5 mars 2006.
Le technicien forestier seconde l’entrepreneur en travaux d’aménagement des espaces forestiers et naturels. Il est responsable de chantiers d’aménagement de ces espaces. Le secteur d’activité est celui de l’aménagement des espaces forestiers et naturels. Les titulaires de la certification exercent les métiers de :

  • Responsable de chantier, chef d'équipe,
  • Encadrant de chantier,
  • Technicien d’aménagement en collectivité territoriale,
  • Ouvrier hautement qualifié.

Ils peuvent évoluer vers le métier d’entrepreneur (après expérience).

Assistant en gestion des petites entreprises (niveau IV)

Titre inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles par arrêté du 16 Février 2006, publié au JO du 5 Mars 2006.
L'assistant en gestion des petites entreprises seconde et assiste le responsable de la petite entreprise dans ses diverses responsabilités de gestion.
Le métier exercé par le titulaire de la certification l’est généralement avec un statut de salarié, de conjoint, de cogérant … Ces statuts peuvent constituer une étape avant la création ou la reprise d’une petite entreprise.

Cuisinier gestionnaire de collectivités (niveau IV)

Titre inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles par arrêté du 16 Février 2006, publié au JO du 5 Mars 2006.
Le cuisinier gestionnaire de collectivités organise et assume la production culinaire et sa distribution, tout en respectant les normes d'hygiène en vigueur, l'équilibre alimentaire, le budget et en procurant la satisfaction des convives dans de petites et moyennes collectivités.
Selon la collectivité, le cuisinier gestionnaire effectue les achats alimentaires, de produits d'entretien, établit et contrôle le budget, conçoit la fabrication des repas, met en place et contrôle les normes d'hygiène, réalise un plan alimentaire et des menus adaptés aux convives, anime, organise et planifie le travail de l'équipe, établit des relations avec les convives. 

Animateur en gérontologie (niveau IV)

L’animateur coordinateur en gérontologie intervient auprès de personnes âgées, qu’elles soient ou non dépendantes. Il vise à favoriser le bien-être des résidents dans la structure, et à leur permettre de retrouver, de conserver ou de développer une vie sociale au sein de la structure ou dans son environnement.
Il travaille sous la responsabilité du directeur avec l’ensemble de l’équipe (personnel de soins, équipe de cuisine, personnel d’entretien…) avec lesquelles il coordonne l’ensemble des animations si nécessaire. Il peut également être amené à coordonner l’action des bénévoles et de nombreux partenaires intervenant dans la structure (coiffeur, esthéticienne, intervenant gym douce, artistes, écoles…).

Base légale : Arrêté du 3 octobre 2007 publié au Journal Officiel du 13 octobre 2007


Titre professionnel Technicien (ne) d’accueil touristique option accompagnement, option animation

Le (la) technicien(ne) d’accueil touristique option accompagnement ou option animation assure le bon déroulement de prestations touristiques (séjour, visite ou circuit) afin qu’elles correspondent au cahier des charges du contrat et aux attentes de la clientèle. Il (elle) procède à l’accueil initial des clients et veille à ce que les attentes des clients soient satisfaites lors de la réalisation de la prestation. Le (la) technicien(ne) d’accueil touristique option animation élabore un programme d’animation adapté aux  différents publics et en tient informé la clientèle ; il (elle) participe aux activités d’animation organisées (voir CFP Gennes dans le ,Maine-et-Loire).

Animalier en parc zoologique (niveau V)

L’animalier en parc zoologique exerce le plus souvent ses activités des structures zoologiques ouvertes au public. Ses activités sont les suivantes :

  • Observe les animaux et surveille les installations du parc (sécurité),
  • Assure l’entretien des animaux et des enclos (nettoyage, nourrissage),
  • Réalise des animations pédagogiques au sein du parc zoologique,
  • Travaille en équipe et rend compte de ses observations à sa hiérarchie.

Base légale : Enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles par arrêté ministériel du 10/04/2009, paru au JO du 21/04/09

Chargé d’insertion et du développement local (niveau III)

Le chargé d’insertion et du développement local exerce les activités suivantes :

  • L’accueil et l’accompagnement de la personne en difficulté sociale et professionnelle.
  • L’insertion sociale et l’insertion professionnelle des publics fragilisés.
  • La coordination des actions d’insertion avec d’autres partenaires qui œuvrent dans des champs complémentaires.
  • La prospection et le placement éventuel en entreprise ou organisation.
  • L’animation ou la création de projet s’inscrivant dans une logique de développement local.

Base légale : Arrêté du 15 mai 2007 publié au Journal Officiel du 16 mai 2007

Responsable qualité des entreprises vitivinicoles (niveau II)

Les activités du responsable qualité des entreprises viti-vinicoles concernent l'accompagnement de la Direction d'une entreprise de la filière viti-vinicole dans la définition et le déploiement de sa politique qualité.

Base légale : Arrêté du 23 février 2007 publié au Journal Officiel du 3 mars 2007

Directeur d'établissement de l'économie sociale (niveau II)

Le directeur d'établissement de l'économie sociale a en charge la conduite et la gestion d'un établissement d'économie sociale, gestion opérationnelle et courante, animation et gestion des ressources humaines, gestion stratégique et management de projets.

Base légale : Arrêté du 15 octobre 2005 publié au Journal Officiel du 18 novembre 2005

Directeur d'établissement de l'intervention sociale (niveau I)

Le directeur d'établissement de l'intervention sociale a pour mission générale le management et la gestion d’une structure de taille conséquente.
Le directeur général œuvre à l'intérieur d'une institution qui peut regrouper plusieurs établissements ou services. Il dirige et anime une équipe d'encadrement et coordonne son action. Il assure la responsabilité de la mise en œuvre permanente des orientations politiques du conseil d'administration.

Base légale : Arrêté du 16 février 2006 publié au Journal Officiel du 5 mars 2006

Les Licences Professionnelles (LP)

C'est un diplôme adapté au marché du travail en Europe ainsi qu'à la demande de nouvelles qualifications, entre le niveau technicien supérieur et le niveau ingénieur-cadre supérieur. La licence professionnelle permet aux étudiants qui le souhaitent d'acquérir rapidement une qualification professionnelle. On recense 1 620 licences professionnelles.

Un diplôme bac + 3

La licence professionnelle (180 crédits européens) est une troisième année de licence.
Elle se prépare en un an, à l'université, après 2 années d'études post-bac validées par 120 crédits (DEUG, DUT, BTS ). Elle peut être préparée en alternance. Certaines MFR proposent un parcours Licence pro en partenariat avec l'université (voir ci-dessous).

Une insertion professionnelle facilitée

Les licences professionnelles sont créées en partenariat avec des branches professionnelles. Les étudiants sont ainsi formés à un métier bien précis, en réponse à des besoins du tissu économique.
La formation articule enseignements théoriques et pratiques, apprentissage de méthodes et stage.

Liste des Licences professionnelles proposées en MFR

Licence pro Agriculture biologique : Conseil en développement
Licence pro Commerce des produits de la filière viticole et agro distribution
Licence pro Economie et gestion/Commerce et développement international
Licence pro Gestion des entreprises agricoles, agro-alimentaires et d'agrofournitures
Licence pro Gestionnaire des entreprises de l'agroéquipement
Licence pro Ingénierie et exploitation des eaux
Licence pro Management des organisations agricoles
Licence pro Management des organisations Métiers de la comptabilité : comptabilité et paye
Licence pro Métiers de la vision, de l'optique et de la lunetterie
Licence pro Métiers du Conseil en élevage - production laitière


Le Centre National Pédagogique de Chaingy propose également des formations de niveau Licence pour la formation continue des formateurs du mouvement des MFR :
Licence Sciences de l'Education (SEFA)
Licence Gestion et Accompagnement des Parcours Personnels et Professionnels dans les Organisations ( GA3P)

Renseignements au 02 38 46 67 63

Formation Ingénieur

Formation ingénieur bois : MFR de Cormaranche-en-Bugey / ECAM sur 3 ans

Consulter le moteur de recherche du site web pour trouver ces lieux de formation.