ACCUEIL CONTACT RECHERCHEZ DANS LE SITE   
VOUS CHERCHEZ
UN METIER UN METIER
UNE FORMATION UNE FORMATION
UN ETABLISSEMENT UN ETABLISSEMENT
 
 

Madagascar

En relation avec la Fédération régionale des MFR de Basse Normandie

A Madagascar, des familles paysannes pour lesquelles la formation de leurs jeunes est primordiale se sont engagées. En brousse, elles sont souvent très isolées (à plusieurs heures de marche de la MFR), vivent de leur rizière et de leur « tanety » de manioc qu'elles cultivent à la bêche. Tous les villages ne disposent pas d'une école primaire.
Des formateurs, souvent anciens instituteurs, qui disposent de peu de moyens pédagogiques, sont fortement motivés par la formation et l'éducation des jeunes.
Des élèves (garçons et filles)  parcourent entre 5 et 40 kms à pied, avec leurs sacs sous le bras et le riz sur la tête (pour payer l'écolage) ils sont âgés de 13 à 20 ans. Leur soif d'apprendre est très vive.

Une Maison familiale à Madagascar, c'est :

  • Une formation par alternance qui peut s'étaler sur quatre années et un programme adapté localement.
  • Des bâtiments souvent construits par les parents d'élèves.
  • Des micro-parcelles d’application.
  • Un budget de fonctionnement d'environ 8 000 000 ariary** dont le tiers est couvert par la contribution des parents. Le reste provient d'aides et d'activités génératrices de revenus. L'Etat malgache n'est pas encore directement impliqué financièrement.
  • Une logistique restreinte.

A Madagascar, il existe 9 MFR sous statut associatif, avec un conseil d'administration composé de parents d'élèves et d'acteurs du monde rural  et une Union nationale des MFR Malgaches.

En Basse-Normandie, une Commission régionale « Madagascar » composée d'administrateurs et de formateurs des MFR se réunit régulièrement. Cette commission a initié des activités :

  • en Basse Normandie avec les jeunes, les administrateurs les moniteurs, les directeurs,
  • à Madagascar par l'accompagnement des MFR sur le fonctionnement associatif et pédagogique.

Ce partenariat se concrétise par :

  • des moniteurs, des directeurs des administrateurs qui accompagnent les responsables des MFR Malgaches,
  • des temps forts organisés par les MFR en Basse Normandie, par exemple le défi de la solidarité en avril 2000 au Château de Balleroy, des échanges entre élèves, un chantier d'été à Madagascar en juillet 2004…

Cette coopération bénéficie du soutien technique et financier du Conseil général de la Manche, du Conseil régional de Basse-Normandie, de la Fondation des MFR et de l'Union Nationale des MFR.