Découvrir les MFR

L'action internationale des MFR

Le mouvement des MFR, né en 1937 en France, a su se développer avec succès dans de nombreux pays à travers le monde, en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Les Fédérations départementales et régionales de MFR françaises développent aujourd’hui des actions de solidarité internationale avec leurs Unions nationales partenaires.

Dès les années 1950, les Maisons familiales rurales nouent des relations avec des organisations intéressées par la formation et l’éducation des jeunes ruraux dans différents pays du monde. Ainsi, les premières MFR en Afrique sont créées dans ces années-là en Tunisie et en Algérie d’abord, puis sur la partie subsaharienne du continent au lendemain des indépendances de la décennie 1960. La création de MFR en Amérique latine interviendra quant à elle à partir des années 1970. La vague de création de MFR au Sud se poursuit dans les années 2010 au Cambodge, aux Comores et en Colombie. De nouveaux pays sont actuellement en train de rejoindre cette dynamique (Guinée, Haïti, Mauritanie, République démocratique du Congo).
Aujourd’hui, près de 700 groupements de base à travers une vingtaine de pays agissent selon les mêmes principes de responsabilité associative des familles et déploient des formations par alternance et des actions de développement local.

Le service International, actif au sein de l’Union des MFR de France depuis 1958, a pour mission d’impulser et d’accompagner la création de nombreuses Maisons familiales rurales dans le monde. Ce service pilote également les actions de solidarité entre les Fédérations françaises et les Unions partenaires.


Cliquez pour télécharger la plaquette

Présentation des MFR en anglais, en espagnol.

La coopération entre 19 mouvements MFR en chiffres

  • 432 MFR en Europe
  • 112 MFR en Amérique latine
  • 118 MFR en Afrique et Océan Indien
  • 3 MFR en Asie

Les MFR dans le monde

Les actions de solidarité internationale des MFR françaises

Les enjeux de la solidarité internationale

Les actions de solidarité que développent les MFR françaises avec les Unions nationales de MFR dont elles sont partenaires entendent répondre aux enjeux démographiques, alimentaires et de formation qui impactent aujourd’hui le développement des territoires et de leur jeunesse.

Selon la Banque mondiale, plus d’un quart de la population du globe (26%) était âgé de moins de 15 ans en 2015. Cette population jeune, qui représente parfois près de la moitié de la population dans certains pays en développement (elle est en moyenne de 43% en Afrique subsaharienne, avec 48% au Mali et Tchad par exemple), pose aux Etats un défi majeur d’éducation et de formation. Face à l’absence de l’offre de formation en milieu rural, beaucoup de jeunes, sans perspective dans leur territoire, sont contraints à l’exode rural et viennent grossir les bidonvilles. Dans ce contexte, la formation est une réponse efficace pour permettre aux jeunes de construire leur projet socioprofessionnel, d’être des citoyens accomplis et épanouis.

Les enjeux de la jeunesse et de l’éducation sont également liés au droit à l’alimentation. En effet, une personne sur huit dans le monde est aujourd’hui sous-alimentée. L’accès des plus pauvres à une alimentation saine et suffisante dépend en partie des évolutions à venir des agricultures familiales et de leurs capacités à accroître la production et les revenus des paysans, premières victimes de la faim (pour en savoir plus : Note de Coordination Sud).

Le mouvement des Maisons familiales reconnait qu’il est primordial de préparer ces nouvelles générations aux métiers agricoles et ruraux pour leur offrir un avenir professionnel et faire des jeunes de véritables acteurs du développement local. C’est pourquoi les MFR s’engagent dans le monde depuis plus de 50 ans aux côtés des communautés désirant offrir un avenir à leur jeunesse et pour un développement local équilibré.

La politique de coopération des MFR françaises

Le Conseil d'administration de l'Union nationale des MFR françaises a précisé les orientations en ce qui concerne la politique de coopération du mouvement des MFR. Ainsi, les actions internationales sont parties prenantes du projet des Maisons familiales et participent à l’ambition éducative du mouvement et à sa volonté de rendre chacun acteur de son avenir. Elles se développent dans une logique de véritable partenariat et d’enrichissement mutuel.

Le mouvement français accompagne la création et le développement de MFR dans le monde. Ces partenariats mis en œuvre en relation avec le service International, impliquent autant qu’il est possible les Fédérations départementales ou régionales.

Le service International coordonne de nombreux programmes de coopération et d’appui aux MFR, mais il n’est pas un bailleur de fonds. Il recherche les moyens pour la mise en œuvre de son accompagnement.

La Charte de la coopération détermine les grandes lignes de la politique de solidarité du mouvement et définit ces principaux objectifs :

  • Favoriser la création et le développement des MFR par un appui associatif, méthodologique et pédagogique ;
  • Permettre l’enrichissement des Maisons familiales rurales françaises par un partage de leurs expériences et savoir-faire, en associant les collectivités territoriales ;
  • Faire de la solidarité internationale un vecteur d’éducation aux mondes et aux autres pour les jeunes de toutes les MFR.

Stratégie

La stratégie de l’Union nationale des Maisons familiales rurales en matière de solidarité internationale est construite autour de 3 axes :

Axe 1 : Création, développement et animation du réseau MFR de chaque pays.

Notre coopération vise à accompagner les Unions nationales dans leurs capacités à :

  • Animer la vie associative de leurs MFR ;
  • Former les directeurs et moniteurs, notamment en pédagogie de l’alternance ;
  • Faciliter l’insertion des jeunes et adultes en formation agricole et rurale ;
  • Créer de nouvelles MFR pour répondre aux enjeux de leur territoire.

Axe 2 : Reconnaissance des MFR dans le champ de la formation professionnelle en tant qu’actrices de la société civile.

Notre accompagnement vise à ce que les mouvements de MFR :

  • Participent aux négociations concernant les politiques publiques de jeunesse, de formation et de ruralité ;
  • Obtiennent la validation par des diplômes officiels des formations proposées par les MFR ;
  • Reçoivent des financements pérennes des pouvoirs publics de leur pays.

Axe 3 : Travail sur les pratiques partenariales entre les mouvements de MFR du monde, vers plus de réciprocité et de collaboration entre pairs.

Par des rencontres internationales ou à l’échelle de continents (Amérique latine, Afrique de l’Ouest, etc.), il s’agit de :

  • Développer une vision commune de la solidarité internationale ;
  • Renforcer les échanges « sud-sud » entre MFR ;
  • Identifier des bonnes pratiques quant au fonctionnement des MFR.

Cet axe implique fortement les Fédérations départementales et régionales de MFR françaises, chacune étant en partenariat avec un pays (missions régulières d’échanges).

Pour aller plus loin :

- Actes de la dernière rencontre internationale des MFR à Mohammedia (Maroc) en février 2016 et déclaration collective.
- Précédentes déclarations collectives: novembre 2013 sur les agricultures familiales et mars 2012 sur les spécificités des MFR.

Nous contacter :

Union nationale des Maisons familiales rurales d'éducation et d'orientation
58, rue Notre-Dame de Lorette
75009 PARIS
Tél : 01.44.91.86.86
Mail : unmfreo@mfr.asso.fr

Nous agissons ensemble

Les actions de solidarité développées par le mouvement des Maisons familiales rurales sont très souvent conduites en partenariat avec d'autres organisations. L’Union nationale des MFR est ainsi en relation avec de nombreuses structures de coopération et de solidarité internationale, notamment :


Fondation des MFR dans le mondePour soutenir la création de Maisons familiales en France et dans le monde, le mouvement s’est doté d’une Fondation reconnue d’utilité publique depuis 1996. Disposant du label Ideas garantissant l’utilisation les fonds issus de la générosité publique ou provenant d’actions de solidarité réalisées par les jeunes des MFR, son conseil d’administration attribue des aides qui viennent compléter les différentes sources de financements d’un projet.

MFR

L’Association nationale pour la formation et la recherche pour l’alternance (Anfra), qui gère le Centre national pédagogiquedes MFR spécialisé sur l’alternance intégrative, assure la formation des référents pédagogiques des Unions nationales de MFR et des missions d’expertise à l’international.

 

 

Association international des Mouvements familiaux de formation ruraleCréée en 1975, à Dakar au Sénégal, l’Association Internationale des mouvements familiaux de formation rurale (AIMFR) regroupe différentes types de MFR de 16 pays. Elle constitue un lieu d’échanges et de réflexion et assure la promotion des Maisons familiales rurales, en particulier auprès d’organisations internationales.

 

Agence Française de Développement

L’UNMFREO bénéficie d’importants financements de l’Agence française de développement et du ministère des Affaires étrangères dans le cadre de ses projets. L’Union a également un agrément pour l’envoi de volontaires de solidarité internationale.

 

Coordination SUD

L’UNMFREO est membre de Coordination SUD (Solidarité urgence développement), qui rassemble aujourd’hui 6 collectifs d’ONG et plus de 150 ONG françaises de solidarité internationale. L’UNMFREO y anime également un groupe de plaidoyer sur les jeunes ruraux.

 

Comité Français pour la Solidarité internationale

Le Comité Français pour la solidarité internationale regroupe 20 organisations agissant pour la solidarité internationale et de la souveraineté alimentaire. L’UNMFREO est membre du CFSI, et est impliqué dans son Conseil d’administration. Le mouvement des MFR bénéficie d’appuis financiers du CFSI en Afrique de l’Ouest principalement.

 

 

 

France VolontaireFrance Volontaires est une plateforme qui apporte son appui à l’information et à l’orientation des personnes souhaitant s’engager sur des missions de solidarité internationale. Elle contribue également à la mobilisation des pouvoirs publics, collectivités territoriales et associations. L’UNMFREO est membre de France Volontaires et bénéficie de l’appui de l’appui de la plateforme pour ses Volontaires de solidarité internationale.

 

F3E

L’UNMFREO est membre du réseau F3E qui réunit une centaine d’acteurs majeurs du secteur de la coopération et de la solidarité internationale en France. Le F3E vise à renforcer les capacités des acteurs du développement pour améliorer la qualité et l’impact de leurs actions.

 

 

AFDIAssociation de solidarité internationale, Agriculteurs français et développement international (Afdi) construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Des membres de l’Afdi ont été à l’origine de la création de certaines MFR dans le monde. L’UNMFREO est membre du Conseil d’administration de l’Afdi.

 

Traducteurs sans frontiere

Traducteurs sans frontières est une association qui assure bénévolement les traductions des organisations humanitaires. Ils appuient le service International de l’UNMFREO en assurant la traduction de documents destinés à l’Amérique latine.

 

Institut de formation des acteurs dy monde agricole et rural

L’institut de formation des cadres paysans (Ifocap) est ouvert à l’ensemble des acteurs du monde agricole et rural pour renforcer leur prise de responsabilité individuelle et collective. L’Ifocap accompagne les Unions nationales pour l’ingénierie de formation des administrateurs de leurs MFR.