Notre actualité

Présidentielle 2017 : les MFR interpellent les candidats

Comme en 2007 et 2012, le Conseil d’administration de l’Union nationale des MFR a souhaité que le mouvement des MFR fasse entendre sa voix dans le cadre de l’élection présidentielle et des élections législatives de ce printemps 2017.

Pour ce faire, il a élaboré un document de 4 pages qui présente les caractéristiques des MFR, leurs propositions, et le poids qu’elles représentent en termes d’associations et d’effectifs formés.

  • En matière de propositions, les MFR souhaitent d’abord que le rôle des familles dans l’éducation soit effectivement reconnu et que les parents puissent tenir une place essentielle dans le système éducatif.
  • Elles réclament que les pouvoirs publics soutiennent réellement les familles en augmentant les bourses pour l’internat, l’enseignement professionnel ou les aides à la mobilité.
  • Elles espèrent également que la société civile, dont elles font partie, soit associée aux décisions politiques et qua sa contribution à la vie du pays soit justement considérée.
  • Elles constatent ensuite que l’enseignement agricole qui est mis en avant pour ses performances, n’est pas suffisamment encouragé et valorisé.
  • Elles revendiquent en conséquence une dotation budgétaire suffisante pour l'enseignement agricole qui manque aujourd'hui cruellement de moyens pour remplir toutes ses missions.
  • Elles ambitionnent aussi que l’aide financière attribuée aux MFR, pourtant plutôt économes des deniers de l'État, soit enfin conforme à ce que prévoit la loi et non pas amputé chaque année de plusieurs milliers d’euros.

Les MFR remarquent la faiblesse de l'enseignement professionnel en France qui reste le parent pauvre du système éducatif et souhaitent une véritable ambition pour cette filière : meilleure lisibilité des formations, développement d'une alternance de qualité, développement de l’apprentissage, réflexion à conduire sur le statut d’alternant, création d’un Comité interministériel de l’orientation...

Les MFR proposent aux élus quelques pistes concrètes qui s'organisent autour de 5 chapitres principaux :

1. Un accompagnement soutenu des familles ;
2. Un plan d’urgence pour l’enseignement agricole ;
3. Le développement de l’apprentissage ;
4. Un soutien actif des MFR par les institutions ;
5. La promotion de l’alternance.

Ce document est le support pour interpeller les différents candidats et ainsi participer au débat citoyen. L’Union des MFR l’a adressé aux candidats à l’élection présidentielle, tandis que les MFR et les fédérations vont rencontrer, dans les territoires, les candidats aux élections législatives et les soutiens aux candidats à l’élection présidentielle.

Dans le cadre des élections, l’Union des MFR est par ailleurs signataire de deux manifestes :

  • Le manifeste de l’UNAF, intitulé « Donner confiance aux familles », porteur de 10 propositions pour un plan quinquennal en faveur des familles. L’UNAF rencontre les équipes de campagne pour porter la voix des familles et faire part de ces propositions. Elle fait état de sa démarche sur le site www.familles2017.fr.